À 384 400 km d’ici…

Nous sommes le 20 Juillet 1969, il est 20h17, le module Lunaire Eagle, vient de se poser sur la Lune, à 384 000 km de la Terre, à l’intérieur, 2 personnes, seules sur une planète entière…

Un grand calme règne dans le module, seule la machinerie émet un bruit constant, de l’autre côté de l’écoutille, un paysage inconnu, dans quelques heures ils seront les premiers à poser le pied dessus. Pendant ce temps, Michael Collins est en orbite lunaire, il demande des nouvelles de ses coéquipiers à chaque fois qu’il capte le signal de la Terre.

Soudain, le voilà, la caméra du module s’allume, et retranscrit en direct, sous les yeux de plus d’1 Milliards de téléspectateurs, les images de Neil Armstrong poser le pied sur la Lune. Alors qu’il touche le sol, il prononce une phrase désormais devenue culte: « C’est un petit pas pour l’homme, mais un bon de géant pour l’humanité« …

Petit bon dans le passé

Nous sommes en 1960, Kennedy lance la course à la Lune après leur échec à la course à l’espace. Les Américains et les soviétiques ancent donc chacun de leur côté dans une course effrénée, les américains se lancent de leur côté dans le programme Gemini, pour s’entraîner aux procédures de rendez vous. Les Russes développent la première version du Soyouz. Puis il faut un lanceur pour emporter tout ça sur la Lune, les américains créent la Saturn 1b, pour tester les modules, puis la Saturn V (qui est d’ailleurs le véhicule le plus puissant de l’histoire) et les Russes créent le lanceur N1… qui ne connaîtra que des échecs. Les américains seront donc les premiers à faire le tour de la Lune, voir sa face opposée et… se poser à sa surface.

Le décollage

Après plusieurs tests, le décompte est enclenché, à 5 secondes, les 5 moteurs F1 s’allument, générant une poussée phénoménale de 3500 tonnes. À 0 secondes, l’énorme fusée de 110 mètres pour 3000 tonnes s’élève au dessus du pas de tir dans un vacarme assourdissant, on ressent ses vibrations à plus de 80 km à la ronde.

Résultat de recherche d'images pour
La Saturn V s’élance du pas de tir

La Saturn V s’élance du pas de tir

À 60 km, les moteurs s’éteignent et l’étage se sépare de la fusée pour laisser place aux 5 moteurs J2 du deuxième étage. Après plusieurs minutes de fonctionnement, cet étage est largué pour faire place au 3ème étage et son unique moteur J2, puis, ce moteur s’arrête provisoirement pour placer l’orbite sur une « orbite de parking ». Quelques heures plus tard, ce moteur est rallumé pour l’injection trans-lunaire qui catapulte le module vers la Lune.
Puis le module de commande « Columbia » se sépare de l’étage, se retourne et vient s’amarrer au LEM appelé « Eagle » situé dans l’étage et le tout se sépare de l’étage. L’étage est ensuite rallumé à distance pour être éloigné des modules habités.

Résultat de recherche d'images pour
Étapes amarrage du CSM et du LEM

Prochain arrêt: la Lune

3 jours plus tard, le module atteint la Lune, le moteur du module de service est mis à feu pour le placer en orbite Lunaire. Après une série de vérifications, les 2 modules descendent à 15 km d’altitude, les 2 astronautes Buzz Aldrin et Neil Armstrong prennent place à bord du LEM pendant que Michael Collins reste dans le module de commande, puis le LEM est largué et entame sa périlleuse descente vers la Lune.

Résultat de recherche d'images pour
Le LEM vu depuis le module de commande

À quelques mètres du sol, l’ordinateur stabilise le LEM afin de chercher un lieu d’atterrissage sécurisé, cependant, il est déconcentré par une multitude d’alarmes, il dépasse le lieu d’atterrissage prévu de 7 km. Cependant, il reste calme il prend le contrôle du LEM, et le pose dans une zone assez dégagée, à ce moment là, il ne reste que 20 secondes de carburant. Après avoir repris son souffle, il prononce cette phrase: « Houston, tranquility base here, the Eagle has landed (Houston, ici la base de la tranquilité, Eagle a aluni !« , la réponse ne se fait pas attendre: « Roger, Twan— Tranquillity, we copy you on the ground. You got a bunch of guys about to turn blue. We’re breathing again. Thanks a lot. (Reçu, Tranquillité. Nous comprenons que vous êtes au sol. Vous aviez un paquet de types en train de devenir bleus. On respire à nouveau, merci) ».

Neil et Buzz viennent de se poser sur la Lune.

Eagle a aluni !

6 heures plus tard, après avoir fait les vérifications. Les astronautes s’apprêtent à sortir du LEM, à marcher sur la Lune !
Les caméras du module filment alors Armstrong, accroché à l’échelle qui inspecte le sol, il le décrit comme une poussière très fine, il pose le pied dessus, son pied s’enfonce, à ce moment, il prononce ces mots: « C’est une petit pas pour homme, mais, un bond de géant pour l’humanité ! ». 25 minutes plus tard, son coéquipier le rejoint, ils s’affairent à planter le drapeau dans le sol. Après avoir salué ce drapeau, ils posent les médailles de Youri Gagarine et Vladimir Komarov ainsi que l’insigne de la mission Apollo 1, en hommage à l’incendie qui coûta la vie à Virgil Grissom, Edward White et Roger Chaffee.

Résultat de recherche d'images pour
Aldrin devant le drapeau des États Unis

Ils contemplent la Terre, ils sont seuls sur un astre entier, personne n’est jamais venu ici auparavant, ils sont les premiers. Ensuite, ils commencent la récolte d’échantillons et les expériences scientifiques, ils posent aussi un réflecteur laser qui servira à mesurer la distance Terre-Lune. Quelques heures plus tard, ils retournent dans le module pour y passer la nuit. Pendant ce temps, Michael Collins reste en orbite, lorsqu’il passe dans l’ombre de la Lune, les communications avec la Terre sont rompues, à ce moment là, il devient l’homme le plus solitaire, ne pouvant parler avec personne. Après une mauvaise nuit de 4 heures, il est temps de rentrer à la maison. Cependant, le bouton d’allumage du moteur est cassé, ils arrivent à l’actionner avec la pointe d’un stylo et le module décolle. Ils auront passé 24h sur la Lune

Retours vers la Terre !

Après s’être mis en orbite, ils s’amarrent au module de service et retrouvent Michael Collins, resté là haut. Après les retrouvailles, il est temps de larguer le LEM afin qu’il retombe sur la Lune.

Image associée
La partie supérieure du LEM vue depuis le module de commande

Puis, il est temps pour celui qui n’a pas marché sur la Lune de sortir dans l’espace chercher les enregistrements du module de service. Enfin il allument le moteur du module de service afin de le propulser vers la Terre. Au fil des heures qui passent, l’équipage voit la Lune rétrécir petit à petit, et la Terre, elle, grandir. Puis, 15 minutes avant de rentrer dans l’atmosphère de la Terre, le module de service est largué, il ne reste plus que le module de commande (la capsule).

Home Sweet Home

Le vaisseau rentre dans l’atmosphère à plus de 11 km/s (soit 36 000 km/h !). À cause des frottements engendrés, la température du vaisseau est portée à 3 000°C, protégée par le bouclier en céramique qui fais face aux flammes. Puis, à 10 km d’altitude, un parachute s’ouvre pour ralentir le vaisseau à 300 km/h, puis, à 3 km, les 3 parachutes principaux s’ouvrent, ralentissant le vaisseau à 30 km/h. Après 15 minutes de descente, le module se pose dans l’océan Pacifique, un hélicoptère les récupère et les rapatrie sur un porte avion. Après 7 jours dans l’espace, ils retrouvent la Terre, après un voyage de 768 800 km.

Résultat de recherche d'images pour
Le module de commande après l’amerrissage

Puis ils sont mis en quarantaine pour s’assurer qu’ils ne transportent pas de bactéries (La Lune sera déclarée stérile après la mission Apollo 12). Ils ramèneront 22 kg d’échantillons de roche lunaire qui seront analysés.

Fin

La mission Apollo 11 sera la mission la plus importante de l’histoire spatiale, elle ouvrira de nouvelles portes pour explorer d’autres astres. Comme Colomb, Magellan, ces 3 intrépides explorateurs forment une nouvelle génération d’explorateurs. Aujourd’hui, nous avons posé des sondes sur Mars, Venus, Titan, la Comète Tchouri et l’astéroïde Ryugu… Il reste encore une infinité d’endroits à explorer rien que dans le système solaire…

Si vous voulez en savoir plus, je vous conseille l’excellente vidéo de Stardust: en cliquant ici !

Sources:
Wikipedia
Plusieurs vidéos

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.