HdS N°2: New Horizons, une épopée planétaire

Le 1er Janvier à 5h12 (Heure Française), New Horizons est passée à proximité de l’astéroïde (486958) 2014 MU, j’ai attendu un petit moment avant de publier cet article afin d’avoir quelques images de l’astéroïde.

Dans les années 2000 la NASA commence à réfléchir sur un projet de sonde spatiale permettant d’étudier Pluton et la ceinture de Kuiper, dont on ne sait presque rien. Les ingénieurs du Jet Propulsion Laboratory se penchent alors sur le projet de sonde nommée Pluto – Kuiper Express, qui sera finalement abandonné en 2005, remplacé par le projet New Horizons.

Petite sonde, grandes ambitions

New Horizons est une sonde de 400 kg emportant 70 kg d’ergols et 30 kg d’équipements scientifiques. Elle a pour but d’observer la planète naine Pluton ainsi que ses satellites: Charon, Styx, Nix, Kerberos et Hydra ainsi que d’étudier la ceinture de Kuiper.

Résultat de recherche d'images pour "New Horizons"
Vue d’artiste de la sonde New Horizons

Et décollage !

New Horizons décolle à bord d’une Atlas V 551 le 19 Janvier 2006. Elle est placée sur une trajectoire permettant d’utiliser la gravité de Jupiter pour se propulser vers Pluton. Afin d’atteindre son objectif, elle quitte l’orbite terrestre à la vitesse de 45 km/s (soit 162 000 km/h), c’est la vitesse la plus élevée atteinte par un objet en quittant l’orbite terrestre. La voilà partie vers son premier objectif: la géante gazeuse Jupiter !

Décollage d’une Atlas V 551, à son bord, la sonde New Horizons

Survol de Jupiter (2007)

Après seulement 1 an de voyage, elle survole Jupiter. Ce survol va lui permettre de modifier sa trajectoire et de gagner en vitesse, tout juste assez pour filer droit vers Pluton. Elle étudie aussi au passage la planète et ses Lune. Elle découvrira des changements en surface sur le satellite Io, le satellite avec la plus forte activité volcanique du système solaire. Ce qui en fait aussi le satellite avec la surface la plus changeante du système solaire !

Différences entre les passages de Galiléo et New Horizons

La sonde photographiera aussi une spectaculaire éruption volcanique à la surface du satellite Io

Éruption volcanique sur Io par New Horizons en 2007
Les panaches de cendres montent à plus de 300 km !

Survol de Pluton (2015)

Après 8 ans de voyage, elle arrive à Pluton le 14 Juillet 2015. Elle prend alors un multitude de photos sous différents angles et effectue les expériences prévues. Elle découvrira que Pluton, malgré sa masse très faible (comparé aux autres planètes) possède tout de même une très fine atmosphère. Elle étudiera aussi les 5 satellites naturels de la planète. En étudiant la composition de Pluton et Charon, elle remarque qu’elles sont constituées de glace d’eau

Photos (cliquez pour agrandir)

Survol de (486958) 2014 MU (2019)

Le 1er Janvier 2019, la sonde a survolé l’astéroïde (486958) 2014 MU, baptisé Ultima Thulé, on découvrira alors un astéroïde avec une forme particulière: alors qu’on s’attendait à 2 astéroïdes en orbite, les premières images nous montrent un astéroïde avec deux « boules » soudées ensemble. On suppose alors que ces 2 corps étaient en orbite puis se sont percutés à une vitesse très faible, ce qui lui a donné cette forme particulière. À la distance où a été pris ce cliché: 6,62 milliards de kilomètres, Ultima Thulé devient l’objet le plus lointain survolé par une sonde. À cette distance, le débit de communication est extrêmement faible (- d’1 kb/s), la totalité des clichés et des expériences mettront environ 1 an à être totalement récupérées.

Premières images détaillées de Ultima Thulé à une distance de 3 500 km
black and white view of two-lobed object in black space
Photo sous un autre angle

Mot de la fin

La sonde New Horizons est une sonde qui aura permit de cartographier une grande partie de Pluton. Comme les intrépides sondes Voyager, elle est désormais en route vers l’espace interstellaire pour un voyage éternel…
Cependant, son générateur électrique au plutonium a une durée de vie limitée, viendra un moment où elle cessera de nous envoyer des informations et son ordinateur de bord s’éteindra, pour l’éternité…

Sources

Wikipedia
Site officiel de la mission (NASA.gov)
Article de la NASA sur Ultima Thulé

Anthony (Tymon)

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.