Vostok-1, en orbite dans une boite de conserve

Les premiers vols habités dans l’espace furent loin d’être de tout repos pour ceux qui y ont participé.
Aujourd’hui, prenons la DeLorean et parlons du premier vol spatial habité de l’histoire: Vostok 1

« Youri était secoué dans tout les sens dans sa minuscule capsule, soudain, un violent choc se fit ressentir puis, plus rien, les secousses et la forte poussée laissent place à l’impesanteur et à un calme inquiétant.
Le jeune cosmonaute regarde par son hublot et vois ce qu’aucun être humain n’a vu avant lui… la Terre depuis l’espace. »

Le début d’une grande aventure

Peu après le lancement avec succès du premier satellite Spoutnik 1 en 1959. L’union soviétique, bien décidée à devancer les américains, a pour objectif d’envoyer un homme dans l’espace.
Il décollera dans une minuscule capsule sphérique nommée Vostok 1. Cette capsule (plus proche d’une boite de conserve que d’un engin spatial) sera envoyée dans l’espace par un missile balistique intercontinental R-7 Semiorka, le même modèle (à quelques détails près) que celui ayant envoyé Spoutnik 2 ans plus tôt.

Capsule ou boite de conserve ?

La capsule dans laquelle doit voler le cosmonaute doit pouvoir lui permettre de survivre pendant au moins 2 heures dans un environnement inconnu à l’époque, l’espace. En cas d’urgence (impossibilité d’allumer les rétrofusées, etc…), elle doit fournir des vivres pour 10 jours, le temps que la capsule retombe d’elle même dans l’atmosphère.
Vostok doit aussi être capable de survivre aux intenses chaleurs de la rentrée dans l’atmosphère, où les parois peuvent être portées à plus de 2000°C.
Le résultat est une sphère de 2,5 mètres de diamètre et un peu moins de 5 tonnes avec quelques réservoirs et propulseurs à sa base pour pouvoir se diriger. Les 10 premiers vols de test (non habités puis avec des chiens) valident la capsule comme apte au vol habité.

Maquette de la capsule et de son module de service
Tableau de bord de la capsule

Une fois la capsule parée, il faut un homme à installer à l’intérieur, 2 personnes sont choisies:

  • Youri Gagarine, choisi comme membre principal de la mission
  • Gherman Titov, cosmonaute de réserve devant remplacer Gagarine si celui ci est rendu inapte (maladie…)

Avant de décoller, qui est Youri Gagarine ?

Résultat de recherche d'images pour "youri gagarine"
Youri Gagarine peu avant d’entrer dans sa capsule

Youri Gagarine est un pilote de chasse soviétique né le 9 Mars 1934, très vite remarqué pour ses qualités en tant que pilote, il est sélectionné avec 19 autres pilotes pour faire partie du programme spatial soviétique, devenir cosmonaute. Il est alors sélectionné avec Gherman Titov pour faire partie du vol Vostok 1.

Départ vers l’inconnu

Le 12 Avril 1961, c’est le grand jour, Gagarine est installé en haut de la fusée de 34 m de haut, il attend la fin du compte à rebours.

Au moment où le contrôleur annonce 0, la capsule est violemment secouée par les 20 moteurs placés une trentaine de mètres en dessous de lui. La fusée s’élève dans un vacarme assourdissant. Pendant ce temps, Youri Gagarine ne vois pas ce qu’il se passe, il est tenu au courant par les contrôleurs au sol et attend que la coiffe se sépare pour pouvoir voir la Terre. Le vol est entièrement automatique, Gagarine ne peut pas prendre les commande sans ouvrir une enveloppe à n’utiliser qu’en cas d’urgence, et qui contient les codes de déverrouillage des commandes. Les commandes étaient verrouillées car on ne savait pas comment il réagirait en apesanteur, il y aurais un risque qu’il endommage le vaisseau.
Après 6 minutes de vol, la coiffe se sépare, il vois alors la Terre comme personne ne l’a vu avant lui !
Pendant ce temps, la fusée continue de prendre de la vitesse afin de se placer en orbite.

Missile R-7 similaire à celui utilisé pour propulser Vostok 1 vers les cieux

En orbite !

Environ 12 minutes après le décollage, les moteurs se coupent et le dernier étage se sépare des 2 modules Vostok. Il est désormais en orbite à plus de 27 000 km/h et environ 200 kilomètres d’altitude, ce qui fais de lui à la fois l’homme le plus haut mais aussi le plus rapide de l’histoire jusque là.
La capsule est en parfait état de fonctionnement et l’ordinateur de bord n’indique aucuns problèmes. Gagarine indique aux contrôleurs qu’il se sent bien et qu’il continue le vol.
Il survole alors la côte Est de l’URSS, bientôt il passera au dessus de l’océan Pacifique.
Après être passé au dessus de l’océan Pacifique, il passe à l’extrême Sud de l’Amérique du Sud, peu après, il survole l’océan Atlantique…

Durant tout le temps de son vol (soit 1h30), il ne décrira aucuns problèmes, la capsule fonctionnant à merveille.

De retour

Peu avant son survol de l’URSS, au moment de survoler la côte africaine, les rétrofusées sont allumées pendant 46 secondes pour le freiner et entamer la rentrée dans l’atmosphère. Les boulons explosifs maintenant le module de service à la capsule sont activés pour les séparer. Sauf que des sangles n’ont pas été sectionnées. À 7H25, le module effectue alors une rentrée non contrôlée au dessus de l’URSS où la capsule part en vrille. Puis, sous l’effet de l’intense chaleur, les sangles se détachent et la capsule enfin séparée du module de service stoppe sa rotation infernale et reprend le contrôle de la descente.

À 7h55 (heure locale) alors que la capsule est à 7 km du sol, Gagarine s’éjecte de celle ci puis déploie son parachute (On préférait éviter de garder l’astronaute dans une capsule surtout que celle ci effectuais un atterrissage violent), il se pose dans une plaine non loin d’une ferme. La capsule déploie également le sien et effectue un atterrissage violent dans un bosquet. Le vol aura duré environ 1h30

Au sol

Une fois posé, Gagarine s’extirpe tant bien que mal de son parachute et part à la rencontre des habitants des fermes alentours afin qu’il puisse être emmené vers une ville où il pourrait téléphoner à Moscou. Les habitants alors effrayés à la vision de cette personne en combinaison orange portant un casque s’enfuient. Il leur dit alors: « N’ayez pas peur, je suis un Soviétique comme vous, qui revient de l’espace et qui doit trouver un téléphone pour appeler Moscou ! »

Quelques jours plus tard, le vol est validé et Gagarine devient le premier homme dans l’espace et l’URSS le premier pays à envoyer un homme en orbite.

La capsule exposée après son violent atterrissage

Après le vol de Gagarine

Une fois de retour, la nouvelle se propage vite, en quelques heures, toute la Terre est au courant du vol de Youri Gagarine dans l’espace. Les Américains, très irrités, lancent alors le 25 Mai 1961 avec le discours de J.F.Kennedy, le programme Apollo qui doit les envoyer sur la Lune avant 1970. Pendant ce temps, il reçoit le titre de Héro de l’Union Soviétique et la médaille de l’ordre de Lénine, la plus haute distinction en URSS. Il devient également membre d’honneur de l’académie internationale d’astronautique et directeur de la cité des étoiles (lieu d’entrainement des cosmonautes soviétiques).
Le 27 Mars 1968, au cours d’un vol d’entrainement de routine, l’avion de Gagarine, un Mig-15 s’écrase, il est tué sur le coup avec son instructeur.
Les causes de cet accident sont encore inconnues à ce jour.
La mort de Youri Gagarine provoquera une vive émotion dans le monde mais surtout chez les soviétiques qui perdent alors un de leur plus grand héro.
En sa mémoire, un cratère lunaire porte son nom ainsi qu’un astéroïde, des écoles, avenues ou places (dont à Moscou) portent également son nom en Russie et parfois à l’étranger.

Petites anecdotes

Pour que le vol soit validé, il fallait que le cosmonaute atterrisse dans la capsule, or Gagarine s’est éjecté avant l’atterrissage, les soviétiques ont alors cachés cette information afin de pouvoir valider ce vol historique.

La fusée russe Soyouz, qui vole toujours en 2019, est une version améliorée du missile R-7 ayant emporté Gagarine dans l’espace. Le R-7 ayant été développé en 1959, on peut donc dire que cette fusée a 60 ans cette année !

Sources

Wiki de la mission
CapcomEspace
Musée Technique Speyer
EspaceAventures
Futura Sciences

Suivez nous sur nos réseaux sociaux !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.